fermer
Portraits

Yves SUTTER, PDG de la Soredic, exploitant les cinémas CINÉVILLE

Yves Sutter, PDG de Soredic comptant parmi ses filiales Cinéville

La société existe depuis 70 ans, Yves Sutter en est le dirigeant depuis 2003. Aujourd’hui Soredic est une Holding, avec quatre filiales dont Cinéville. 45 M€ de chiffre d’affaires consolidé en 2018, 250 salariés, le siège social va déménager au printemps prochain de Cesson-Sévigné à Vern-sur-Seiche, sur 500 m2, où vient d’ouvrir le dernier des complexes cinémas du Groupe (Article ici)

L’origine du groupe Soredic remonte à 1949, avec la création de l’association GASFO, le Groupement des Associations des Salles Familiales de l’Ouest, qui visait à assurer la programmation des cinémas paroissiaux et associatifs dans le Grand Ouest. Monseigneur Riopel, évêque auxiliaire de Rennes en était le président. Elle a compté au plus fort 320 salles adhérentes.
La télévision et l’avènement de la société de loisir provoquent une mutation de cette association. En 1965 naît la SECO, Société d’Exploitation Cinématographique de l’Ouest qui devient 3 ans plus tard la Soredic, Société Rennaise de Diffusion Cinématographique. Au fil des ans la société complète ses implantations régionales, et construit de nouveaux complexes.
En 2005 Soredic se réorganise, devient une holding, chargée d’assurer les orientations stratégiques de ses filiales. Yves Sutter entré en 2003 à la Soredic en devient alors le PDG. « Je travaillais auparavant comme distributeur de films, je connaissais donc bien la Soredic, depuis 15 ans. Et puis il y a eu une bonne rencontre au bon moment. » La société a conservé sa structure originale, en Société anonyme dont le capital est intégralement détenu par des associations.

15 cinémas – comptabilisant 122 salles au total – sont gérés à ce jour par Cinéville, une filiale de Soredic. Accueillant plus de 5 millions de spectateurs chaque année, et la barre de 6 millions devrait être franchie en 2020, Cinéville est devenue le 5e opérateur national. « Nous investissons en permanence dans nos cinémas, certains datent des années 80. C’est par exemple 22 M€ investis dans les deux structures Cinéville de Bruz et de Vern-sur-Seiche.
Le Cinéville de Pont-L’Abbé va lui ouvrir fin 2019, et trois projets sont programmés pour 2020 : un Cinéville à Beaupréau (dans les Mauges-49), et deux extensions de Cinéville à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et Ponts-de-Cé près d’Angers.
Nous sommes aussi actionnaire à 40 % du nouveau multiplexe qui va ouvrir à Saint-Malo. Nous sommes actionnaires d’une poignée d’autres cinémas, notre ambition est d’aider à développer les offres de cinémas sur le territoire. L’objectif du groupe n’est pas financier, la totalité des résultats a toujours été réinvestie dans de nouveaux projets. »

Et les projets sont de plus en plus importants. La Soredic compte ainsi 3 autres filiales :
CINÉDIFFUSION, pour la programmation de films, sur plus de 280 écrans. La société est également grossiste en confiserie.
LOOPILAND, exploite une plaine de jeux pour enfants à Angers depuis 4 ans, la seconde ouvre le 12 octobre à Vern-sur-Seiche à côté du Cinéville. « La plus grande aire de jeux couverte pour enfants du département, sur 2 000 m2 »
CIRÉO, une régie publicitaire spécialisée dans la publicité locale sur grand écran

En 2020 le groupe Soredic s’installera dans un nouveau siège social à Vern-sur-Seiche, au sein de cet ensemble bâti par la Soredic de 9 800 m2 de plancher au total, zone du Val D’Orson, juste à côté du complexe Cinéville, de la plaine de jeux Loopiland, une crêperie, et deux autres restaurants à venir. (Article ici)


SOREDIC

3e rue de Paris
35 510 Cesson-Sévigné
Tel 02 99 83 01 40
http://soredic.fr

7Jours 4990 – octobre 2019

Laora Maudieu

L'auteur Laora Maudieu

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

Vous êtes bien inscrit !