fermer
Territoire

RENTRÉE SCOLAIRE

La formation et l’éducation, premier budget de la Région

Sur le budget annuel du Conseil régional de Bretagne de 1 550 millions d’euros, 43 % sont consacrés à l’éducation et à la formation en 2019, soit 666 M€. Cela représente l’accueil de 82 000 lycéens dans le public (et 64 700 dans le privé), les services de transport de restauration scolaire, le bâti avec 244 lycées, les formations de type professionnelles ou continues.
De g. à d. Isabelle Pellerin, Vice-présidente en charge des lycées, Loïg Chesnais-Girard, Président de la Région Bretagne, Georgette Bréard, Vice-présidente en charge de l’apprentissage et de la formation, Lena Louarn, Vice-présidente en charge des langues de Bretagne.

Apprentissage : 23 M€ d’investissement

À compter de janvier 2020 l’État reprend la main sur l’apprentissage, en lien avec les branches professionnelles. La loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » a en effet bouleversé le paysage de l’apprentissage, retirant aux régions une grande partie de leur compétence en la matière. La Région ne recevra plus qu’un financement résiduel pour intervenir en investissement. « Nous connaîtrons ce montant très prochainement, » précise Georgette Bréard, Vice-présidente en charge de l’apprentissage et de la formation, en cette fin août. « Cette année 2019 nous mettons encore 23 M€ en investissement pour l’apprentissage. La Région finance notamment à hauteur de 70 % le futur CFA Bâtiment qui verra le jour à Montgermont. » (Rappel : coût global de 23 M€)
Fin 2019 la Bretagne comptabilisera 20 000 apprentis, « c’est en augmentation de +7 % en une année, nous sommes parmi les régions les plus dynamiques dans ce domaine. »
Du CAP au diplôme d’ingénieur, ces élèves sont accueillis dans les 38 CFA et répartis sur 155 sites.

Les lycées : 80 M€ d’investissements

La Bretagne c’est un maillage de 244 lycées, dont 115 publics, sur lesquels la Région investit chaque année 80 M€.
Trois lycées seront construits dans la décennie à venir :
– Le lycée Simone-Veil à Liffré ouvrira l’an prochain, à la rentrée 2020. Capacité de 1 200 élèves, extensible à 1 500, 46,80 M€ d’investissements
– Le lycée de Ploërmel est attendu pour la rentrée 2022. Le permis de construire va être déposé en ce mois de septembre.
– Le lycée de Châteaugiron (en 2025).
À ces investissements conséquents, s’ajoutent d’importantes opérations d’extension, de rénovation, d’adaptation, des lycées existants.
Les travaux au lycée Bréquigny à Rennes sont bien avancés, pour un investissement de 24 M€ sur la rénovation énergétique des bâtiments et la construction d’un restaurant pour 3 150 repas/jour.
Autre projet d’importance, la restructuration du lycée Henri-Avril à Lamballe. L’enveloppe extérieure est conservée et l’intérieur entièrement réaménagé et étendu. Coût 14,70 M€ et livraison en 2021.
En Ille-et-Vilaine il y a aussi au lycée Jean-Macé de Rennes une restructuration partielle (3,60 M€), au Lycée Pierre-Mendès-France de Rennes une restructuration suite à l’extension récente (3,70 M€), au lycée A-Pellé de Dol la rénovation externat et ateliers (3,60 M€).

Plan énergie 20 M€

Dans la dynamique de la Breizh COP et avec le Plan énergie, 20 M€ seront investis dans les 115 lycées publics de Bretagne, pour isoler les bâtiments vieillissants avec des matériaux sains, produire ou utiliser davantage d’énergies renouvelables tels que les panneaux photovoltaïques en toiture – à ce jour 25 installations photovoltaïques sont opérationnelles, ou encore les chaudières bois ou réseau de chaleur. « Deux lycées rennais, Zola et Descartes, ont été raccordés en 2019 au réseau de chaleur. » précise Isabelle Pellerin, Vice-présidente en charge des lycées. « Le lycée de Bréquiny est lui en cours de rénovation énergétique sur 8 820 m², des façades de 3 bâtiments. » La région poursuit son programme de réhabilitation et d’isolation par l’extérieur des bâtiments existants, à raison de 3 sites par an.
« Par l’isolation on peut diminuer de 40 % de la consommation d’énergie d’un bâtiment, et par la mobilisation des élèves et équipes éducatives pour de meilleurs gestes c’est encore 20 % de gain… » Le défi est de réduire les consommations énergétiques de 60 % et les émissions de GES de 50 %, d’ici à 2050.

Haut débit et numérique : 12 M€

La Région consacre 12 M€ par an à l’accompagnement des lycées dans leurs infrastructures et équipements numériques. Parmi les investissements, le dispositif « débit confortable » pour tous les lycées, dont 94 ont déjà accès au très haut débit.

Langues régionales

« 16 ouvertures de sites sont attendues dans le primaire sur les 5 départements de la Bretagne historique » indique Léna Louarn, Vice-présidente en charge des langues de Bretagne, et 7 nouvelles sections sont envisagées dans le secondaire. « C’est historique ! On se rapproche du seuil des 19 000 apprenants français-breton. »
Le réseau immersif Diwan c’est près de 4 500 élèves répartis sur 47 écoles, 6 collèges et 1 lycée à Carhaix accueille en immersion 349 élèves, et le deuxième lycée se profile à Vannes pour 2020.
________________
Le Conseil Régional c’est :
115 lycées publics avec 82 000 élèves
1 480 bâtiments (1,8 million de m²)
100 M€ de travaux/an
98 restaurants – 10 M de repas/an
86 internats – 12 500 internes
2 500 agents techniques pour l’accueil et l’entretien
Laora Maudieu

L'auteur Laora Maudieu

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

Vous êtes bien inscrit !