fermer
Artisanat

Portrait croisé de deux fleuristes passionnées

L’aventure entre Adélaïde Maros et Fanny Provost a commencé pendant l’apprentissage de Fanny. À l’âge de 23 ans et suite à des études dans le social, Fanny ne se retrouve plus et décide de se reconvertir. Elle effectue deux stages dans le domaine de la fleuristerie. C’est à ce moment qu’elle trouve sa voie, elle souhaite devenir fleuriste. Inconsciemment, ce métier lui était prédestiné, avec un grand-père horticulteur, une tante fleuriste et un papa jardinier, Fanny a toujours baigné dans le domaine des fleurs et des plantes.

L’apprentissage au cœur de cette histoire

Fanny décide de reprendre ses études, elle suit tout d’abord un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) Fleuriste puis elle poursuit avec un BP (Brevet Professionnel) Fleuriste à La Faculté des Métiers de Ker Lann à Bruz. Elle réalise ces deux formations en alternance chez De Lys en Délices à la Mézière où elle rencontre Adélaïde, qui était à ce moment-là employée. Adélaïde forme Fanny tout au long de son apprentissage. Ensuite leurs chemins se séparent. Fanny réalise sa seconde expérience en alternance chez Naturellement fleurs à Rennes. Pendant ce temps, une belle opportunité s’offre à Adélaïde : racheter la boutique où elle travaille depuis 6 ans, De Lys en délices. Adélaïde indique : « Depuis un moment, j’avais ce projet en tête, d’avoir ma propre boutique ». Elle se lance donc dans l’entreprenariat et ouvre en août 2015, Mademoiselle Rose. Adélaïde contacte alors Fanny pour lui proposer un poste à temps partiel pour commencer. Fanny se confie : « Le poste qu’Adélaïde m’a proposé tombait à pic, je venais d’obtenir mon BP, j’ai accepté sans hésiter ». Aujourd’hui, Fanny travaille à temps plein dans la boutique. Adélaïde et Fanny se sont rencontrées grâce à l’apprentissage. C’est tout naturellement qu’une apprentie est venue rejoindre l’équipe, en septembre dernier. « Cette personne travaillait dans le marketing, c’est une reconversion professionnelle. Elle effectue un CAP sur un an » explique Adélaïde. Pour ces deux jeunes femmes, l’apprentissage est essentiel pour apprendre le métier de fleuriste, « cela permet de mieux comprendre les spécificités de notre métier » ajoute Fanny.

Fanny accumule les premières places sur les podiums des concours

« J’ai commencé les concours pendant mon BP. Je suis convaincue que les concours peuvent aider à la préparation des examens. Il faut savoir gérer son stress, son timing et son lot de fleurs » livre Fanny. Elle débute par le concours de l’Oscar des Jeunes Fleuristes de Bretagne avec le rêve de pouvoir participer à la Coupe de France. Elle le passe deux fois et termine 2ème sur chaque podium. En décembre 2018, elle décide de ne pas s’arrêter là et retente sa chance : elle remporte la première place ! En février dernier, elle se rend donc à la finale au Salon de l’Agriculture à Paris où elle termine 2ème, le vainqueur lui remporte sa place pour la Coupe de France.
Fanny ne baisse pas les bras et décide de s’inscrire à la Coupe Oasis 2019 à Tours. Son objectif : remporter la première place pour pouvoir participer à la Coupe de France. Fanny explique : « Pour être sélectionnée à la Coupe Oasis, il faut envoyer des photos d’au moins deux compositions florales, à cela s’ajoute une règle primordiale : utiliser les produits de la marque Oasis pour les créations ». Fanny envoie alors 3 visuels et remporte sa place pour participer au concours en octobre 2019. Le défi : préparer deux créations avant le concours et deux créations sur place, le jour J. Elle remporte la première place du concours face à 8 candidats et peut alors participer à la Coupe de France qui se déroulera à l’automne 2020. « Ce concours, c’est quelque chose que j’avais en tête depuis un long moment. J’aime les challenges. Cela demande beaucoup de préparation mais grâce au travail quotidien en boutique et certaines demandes de nos clients, on s’exerce peu à peu tous les jours » confie Fanny.

Actuellement, Fanny se concentre sur la boutique, elle préparera le concours pour la Coupe de France 2020 en début d’année. « J’ai beaucoup de chance de participer à ce concours. J’ai le soutien d’Adélaïde, c’est important pour moi d’avoir son avis et ses conseils ». Pour la coupe de France, Fanny devrait recevoir les sujets quelques mois avant. Au programme, une dizaine d’épreuves en une vingtaine d’heures. « Je pense que c’est un concours très intense physiquement et mentalement » explique Fanny. On lui souhaite bonne chance !

Contact
Mademoiselle Rose – La Mézière
02.99.69.34.66

Créations réalisées par Fanny Provost pour La Coupe d’Oasis 2019 à Tours
Adélaïde Maros et Fanny Provost à la boutique Mademoiselle Rose

CMA

L'auteur CMA

Chambre des métiers et de l’artisanat

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

Vous êtes bien inscrit !