fermer
Portraits

Pablo Diaz : Directeur de Sciences Po Rennes

Pablo Diaz a pris cet été la direction de l’IEP – Institut d’Etudes Politique de Rennes, qui fêtera ses 30 ans d’existence en 2021. Son ambition est de faire évoluer cette formation d’excellence, dédiée aux futurs élus et cadres dirigeants, afin que ceux-ci appréhendent de manière intelligible les mutations mondiales, sociétales et environnementales.

Originaire de Puerto Montt, une ville portuaire du Sud du Chili, Pablo Diaz débarque en France à 7 ans, alors que le général Augusto Pinochet vient de prendre la tête du pays lors d’un coup d’État. « Être confronté, dès son plus jeune âge, à l’exil politique puis à l’accueil d’une France « terre d’asile », permet de mesurer le rôle crucial de l’école de la République, en particulier quant au processus d’intégration fondé sur la transmission de savoirs universels. » Il grandit en région parisienne, rejoint Rennes à 20 ans pour suivre des études d’économie à Rennes 1. Il passe un doctorat en économie industrielle, obtient le concours CNU – Conseil national des universités- qui permet de devenir maître de conférences, et entre ainsi à l’IEP de Rennes en 1999. Il s’engage aussi dans sa commune à Châteaubourg, membre du Conseil Municipal depuis 2014.

En 2009 en plus de son poste d’enseignant-chercheur il devient adjoint de la direction, comme directeur des études au côté de Patrick Le Floch le directeur de Sciences Po Rennes. En 2019 il se présente à la succession de ce dernier, candidature validée à la majorité des votes du CA de l’école et officialisée par la ministre de l’Enseignement Supérieur le 5 août dernier.

Sciences PO Rennes c’est 1 300 étudiants dont 240 à l’étranger, plus 120 à l’antenne de Caen. C’est aussi 40 enseignants et 40 administratifs. « L’école de Rennes est l’un plus jeune instituts d’études politiques du réseau Sciences Po, elle fêtera ses 30 ans en 2021. Il faut penser son évolution pour les trente prochaines années. Nous sommes dans ce contexte de défis mondiaux, d’accroissement des inégalités, de forte pression démographique, d’épuisement des ressources naturelles… L’IEP de Rennes doit contribuer à la formation de professionnels de haut niveau, des dirigeants qu’ils soient des secteurs publics, parapublics, associatifs, privés. Ils doivent être capables d’appréhender et décrypter de manière intelligible la complexité du monde, de l’accompagner et le changer dans la pure tradition humaniste : connaissance universelle, conscience, éthique, solidarité, responsabilité, libre arbitre »

Une formation d’excellence à Sciences Po, avec à chaque rentrée 1 400 candidats pour 140 places à Rennes. L’école innove, elle a créé le master cybersécurité en 2013 ; une chaire « Territoires et Mutations de l’Action Publique » ; un Master de « Politiques Publiques » avec l’ENS de Rennes 1 ; une antenne de l’IEP a ouvert à Caen en 2012 sur les enjeux de Développement Durable ; une formation en commun avec l’ENSTA à Brest anglée sur le développement des énergies marines renouvelables ; et depuis 2018 un nouveau Master en six ans avec l’INSA de Rennes. « Nous sommes en prise directe avec les besoins des territoires et des entreprises. Or au-delà des sciences humaines les dirigeants ont aujourd’hui besoin d’un bagage scientifique, et d’avoir des réflexions transverses. La demande est forte de double cursus, il est nécessaire de décloisonner les univers. Nous réfléchissons ainsi à une formation hybride du même ordre dans le domaine culturel par exemple. »

Auparavant les étudiants formés entraient pour beaucoup dans la fonction publique, aujourd’hui 70 % sont recrutés dans le privé. L’entrée à Sciences Po s’ouvre et se démocratise au fil des ans, L’IEP de Rennes compte 34 % d’étudiants boursiers. « 60 % des formations Master 2, l’année de spécialisation, se fait en alternance… Car les étudiants sont recrutés avant la fin de leur cursus. »

L’IEP s’adresse aussi aux élus et dirigeants. « Nous disposons d’un agrément pour une offre de formations aux élus locaux. Une étude a montré que 10 % seulement des élus français se forment. » Différents formats sont accessibles, sur les politiques publiques, les politiques européennes, le management des organisations, l’urbanisation… Depuis 2016 Sciences Po Rennes a accueilli près de 500 élus et professionnels des secteurs privés et publics en formation professionnelle, soit en formation continue diplômante ou certifiante, soit en formation courte.
En 2019, le nombre de professionnels et élus accueillis en formation professionnelle a progressé de 41 %. Des modules adaptés aux plannings des cadres et élus.

Une école des solidarités doit aussi prochainement réunir Askoria, Sciences Po Rennes, l’EHESP et Rennes 2, sur les sujets des multiples formes de solidarité, entre territoires ruraux et urbains, solidarité générationnelle, l’accueil de migrants. « Il est nécessaire d’innover, et l’institut d’études politiques de Rennes, a cette ouverture d’esprit, ouverture territoriale, sociale et internationale. Cela permet de rester pleinement en phase avec les réalités sociétales. »

 

Institut d’études politiques de Rennes
Sciences PO
104 Boulevard de la Duchesse Anne
35000 Rennes
Tel 02 99 84 39 39
www.sciencespo-rennes.fr

Laora Maudieu

L'auteur Laora Maudieu

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

Vous êtes bien inscrit !