fermer
Sport

OPEN DE BRETAGNE 2019

L’allemand Sébastien Heisele vainqueur du tournoi et Pascal Locatelli président de Bluegreen.
L’allemand Sébastien Heisele vainqueur du tournoi et Pascal Locatelli président de Bluegreen. ©alamoureux

L’allemand Sébastien Heisele vainqueur, le rennais Damien Perrier termine 4 e sur le green de Pléneuf-Val-André

L’Open de Bretagne a vu triompher cette année l’allemand Sébastien Heisele qui au terme de 4 jours de compétition dans le splendide écrin du golf Bluegreen de Pléneuf-Val-André devance de 2 coups le Neo-Zélandais Josh Geary. Belles performances également pour les français : le rennais Damien Perrier termine 4 e ex aequo avec le francilien Robin Sciot-Siegrist.

Le Golf de Pléneuf-Val-André figure régulièrement dans les classements des plus beaux golfs français et européens mais est également réputé pour son exposition au vent qui peut rendre difficile le parcours. Les compétiteurs de l’open de Bretagne ont pu le vérifier avec deux premiers jours perturbés par de fortes rafales. Résultat, seuls 16 joueurs sur 156 ramènent une carte sous le par à l’issue du premier jour. Parmi eux, 3 français, Frédéric Lacroix, l’amateur Victor Joffray et le breton et ambassadeur Bluegreen, Damien Perrier.

Un public nombreux et silencieux pour le trou numéro 18 du vainqueur, Sébastien Heisele.
Un public nombreux et silencieux pour le trou numéro 18 du vainqueur, Sébastien Heisele. ©alamoureux

Après une matinée encore ventée, les conditions s’améliorent légèrement le deuxième jour et permettent à 23 joueurs de se retrouver sous le par et 66 joueurs au total franchissent le cut. Parmi eux, 10 français, Antoine Rozner, Grégory Bourdy, Robin Roussel, et l’amateur Jeong weon Ko. Frédéric Lacroix et Damien Perrier mènent toujours le clan tricolore en – 3, le leader étant Josh Geary à – 5 (NZL).

Pour ce troisième jour de compétition, appelé le « moving day » par les experts de la discipline qui y voit la journée de toutes les stratégies, les choses se précisent et l’Allemand Sebastian Heisele fait son apparition en haut du classement avec une très belle carte de 65 qui succède à son 64 de la veille, meilleure carte de la semaine. Il mène d’un coup devant l’Anglais Dale Whitnell. Trois Français sont dans le coup pour jouer la victoire après ce troisième tour, Antoine Rozner (déjà vainqueur de 2 tournois sur le Challenge Tour cette saison), Robin Sciot-Siegrist et Damien Perrier, tous les trois à 3 coups du leader.

Sous le soleil et devant un public nombreux, le dernier tour est favorable à Allemand Sebastian Heisele qui a su conserver son avance acquise la veille. Solide tout au long de la journée, il n’a tremblé que sur le trou 14 où une balle égarée lui coûte un bogey. Cette première victoire lui permet de rentrer dans le top 45 de la Road to Mallorca. Côté français, le trentenaire Damien Perrier offre aux spectateurs venus le soutenir son meilleur résultat sur l’Open de Bretagne avec une 4° place ex-aequo, à égalité avec Robin Sciot-Siegrist, auteur d’une carte de 67 (-3) et qui terminent tous deux à – 8 au total.

Le rennais Damien Perrier termine 4 e de la compétition.
Le rennais Damien Perrier termine 4 e de la compétition. ©alamoureux

 

Des animations pour promouvoir le golf

Chaque année, Buegreen organise des animations en marge du tournoi afin de promouvoir le golf auprès du public. Au programme des initiations bien sûr, mais aussi des découvertes comme le street golf qui consiste non pas à atteindre des trous mais des cibles dans le milieu urbain.

Et pour cette 13° édition sur le Challenge Tour, Bluegreen a innové en proposant 2 compétitions annexes au tournoi pro : le concours de par 3 et le Beat the pro ouvert aux jeunes golfeurs.

Le concours de par 3 rassemblait des équipes regroupées par nation, l’objectif, finir le plus près du trou. À ce jeu, c’est l’Espagne qui s’impose avec la paire composée de Carlos Pigem et Santiago Tarrio Ben.

L’animation Beat the pro a quant à elle permis à 6 jeunes joueurs et joueuses de la région Bretagne de se mesurer amicalement aux joueurs professionnels sur le trou n° 13 du parcours. À l’applaudimètre, c’est la jeune Inès

 

Karine Barbé

L'auteur Karine Barbé

Journaliste à 7 jours –
Particularité : digital addict

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

Vous êtes bien inscrit !