fermer
Territoire

GARE TER PONTCHAILLOU

6 M€ d’investissement, et la création d’une nouvelle rue à Rennes

Cela fait un an que la nouvelle gare de Pontchaillou, située à proximité du CHU et de deux stations de métro, est en activité. Trois ans de travaux ont été nécessaires pour rendre cette gare plus accessible et accueillante. C’est la première gare TER de Bretagne en termes de desserte, avec près de 70 arrêts et 400 voyageurs chaque jour.

Pontchaillou TER SNCF
Une nouvelle rue, un accès PMR – personnes à mobilité réduite, un abri-vélo sécurisé, la longueur du quai doublée

C’est 3 M€ d’investissement sur le seul périmètre ferroviaire (financé à 90 % par la Région et 10 % par l’État), auquel il faut rajouter 3 M€ de la ville de Rennes pour les abords de la gare, avec notamment la création de la nouvelle voie : la rue Madeleine Pelletier*

La halte Pontchaillou est sur la ligne de Rennes – Saint-Malo

« C’est un site très fréquenté, notamment par des familles allant au Centre hospitalier et au centre anti-cancéreux Eugène Marquis, avec des conditions d’accès jusqu’alors complètement inadaptées » rappelle Gérard Lahellec,Vice-président de la Région aux transports. « Situé en cœur de ville, l’accès à cette gare TER se faisait difficilement alors que le site draine d’importants flux. Il s’agissait d’un sujet urbain, avec l’objectif de redessiner le quartier, de faciliter l’interface entre le CHU, la gare et le reste de la ville. « 
Le quai a été rallongé, passant de 115 à 220 mètres,  » cet allongement des quais permet aussi l’arrêt de nouveaux trains TER « Regio2N » de plus grande capacité, » explique Christophe Huau, Directeur territorial SNCF Réseau.

TER SNCF
Christophe Huau, Directeur territorial SNCF Réseau et Gérard Lahellec, Vice-président de la Région aux transports et aux mobilités

*Madeleine Pelletier (1874-1939), est la première femme médecin diplômée en psychiatrie en France. Elle est également une des rares femmes déléguées syndicales du début du siècle, connue pour ses multiples engagements politiques et philosophiques. Elle fait partie des féministes combatives et radicales du XXe siècle. Elle a créé et édité La Suffragiste en 1907, pour porter le droit de vote des femmes.

7Jours N°4993 – novembre 2019

Laora Maudieu

L'auteur Laora Maudieu

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

Vous êtes bien inscrit !