fermer
Vie des entreprises

COLLOQUE RÉGIONAL ORGANISÉ PAR BRETAGNE SUPPLY CHAIN

Transport & logistique
Ruptures et (r)évolutions des filières

Industriels, distributeurs, prestataires logistiques, fournisseurs, plus de 60 professionnels se sont réunis mardi 15 octobre sur le site de PSA – La Janais aux portes de Rennes, à l’initiative du cluster Bretagne Supply Chain. Les transformations des métiers, des chaînes de transport et de logistique étaient au cœur des échanges. En Bretagne l’ensemble de ces métiers représente 90 000 emplois, c’est 10 % des emplois, soit une place centrale dans l’économie régionale.

Bretagne Supply Chain
Les intervenants d’une table ronde lors du colloque : Moncef SEMICHI, directeur adjoint du département des études et projets (AFT), Benoît LHEUREUX, responsable d’agence (Solano Transports), François FILLATRE, Responsable Relations Entreprises Bretagne (APEC), Maïté DUBREIL, Chargée de recrutement et de formation (STG) et Serge RAMBAULT président de BSC

Automatisation et drones dans les entrepôts, véhicules autonomes pour remplacer les chauffeurs, ouverture des marchés logistiques pour faire face à la massification des flux, digitalisation des échanges et commandes, les ruptures sont nombreuses dans le monde de la Supply Chain ! « Toutes les entreprises sont confrontées aux bouleversements actuels, qui touchent la façon de consommer, la façon de travailler, la façon de communiquer… C’est une révolution, comme au 19e siècle lorsque l’on a vu l’arrivée de la machine à vapeur, » évoque Serge Rambault le président du Cluster industriel Bretagne Supply Chain et Dirigeant de Le Roy Logistique.« Ce sont des cycles, l’histoire est une suite de ruptures technologiques et sociétales. »

Le boom des emplois logistiques

Il manque ainsi actuellement 2 300 conducteurs en Bretagne… La supply chain offre de véritables opportunités de carrières, à saisir dès aujourd’hui sur des métiers existants.
Par ailleurs des 40 % des métiers sont appelés à se transformer radicalement d’ici 10 à 15 ans. « Certains évoquent même la disparition de 40 % des emplois en logistique, et 90 % des conducteurs dans le transport, selon que les études sont plus ou moins alarmistes » relate à la tribune Moncef Semichi, directeur adjoint du département des études et projets à l’AFT, l’Association pour le développement de la formation professionnelle Transport et Logistique. « Il y aura toujours des besoins en personnel, mais les emplois répétitifs seront remplacés par de l’automatisation. En contrepartie il y aura de nouveaux métiers. Il y aura une obsolescence des compétences et un besoin de formation, sur des métiers plus transverses. Des compétences demandées seront plus axées sur la lecture et l’analyse des informations ou données notamment. »
Les métiers de supply chain ont un avenir, mais via de nouveaux métiers encore à imaginer : pilote de convoi routier, ou pilote d’installations automatisées, analyste big data et analyste logistique, analyste KYC (Know your customer) et consultant en e-réputation…
« L’automatisation et la robotisation permettraient de réduire les coûts dans la logistique, de 20 à 40 % selon les modèles. On rentre dans de l’hypercompétitivité. » On peut prendre l’exemple de Volvo Trucks qui a présenté l’an passé une solution de transport autonome, un modèle électrique et connecté, conçu pour les missions répétitives entre des centres logistiques et un terminal portuaire. Ou encore des expérimentations de rémunération sur le tonnage transporté, plus de problème de législation sur le travail nocturne, le temps de conduite et de repos pour les conducteurs…

L’exigence consommateur, l’ultra-réactivité

Serge Rambault le président du Cluster industriel Bretagne Supply Chain décrypte les enjeux de la filière. « Certains scénarios évoquent la décroissance, moins de transporteurs, une consommation locale et une prise en compte de l’impact environnemental. D’autres scénarios parlent de croissance dans les transports et la logistique !

Serge Rambault, le président du Cluster industriel Bretagne Supply Chain et Dirigeant de Le Roy Logistique.

Il y a des évolutions comportementales contradictoires, avec des demandes d’ultra-réactivité, pour se faire livrer un livre ou un vêtement via un site internet en livraison pour le lendemain ! Autre exemple, la logistique urbaine durable : il y a quelques années tout le monde allait en grande surface en entrée de ville, aujourd’hui on voit l’émergence des mini-market, des drives, ce qui veut dire des livraisons en centre-ville pour les grossistes, avec des réglementations de plus en plus pointues en termes d’environnement… Les façons de consommer changent, et les métiers de la Supply Chain s’adapteront. C’est un secteur en constante évolution, confronté à de nombreux enjeux. Les fonctions logistiques tiennent aujourd’hui une grande place dans l’industrie, les services, le commerce »

Let’s GO – Rendez-vous en février 2020

Grand événement régional du 1er au 16 février 2020 : Let’s Go.
Deux semaines d’animations dans l’Ouest avec des visites d’entreprises, ateliers et conférences, forums emploi, portes ouvertes… Un appel est lancé par le Cluster Bretagne Supply Chain pour organiser ainsi des portes ouvertes dans les entreprises à l’attention des futurs salariés : jeunes collégiens ou lycéens et demandeurs d’emploi, pour faire face aux difficultés de recrutement de la filière.
Promouvoir les métiers du transport, de la logistique et la distribution, avec comme point d’orgue lors de ces deux semaines, un « Village des métiers et de l’emploi » à Rennes le 13 février 2020.

Infos sur Let’s Go

7Jours N°4993 _ novembre 2019

 

Laora Maudieu

L'auteur Laora Maudieu

Laisser un commentaire

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et recevez les dernières actualités dans votre boite mail.

Vous êtes bien inscrit !